Tout ce qu’il faut savoir sur le SaaS, le PaaS et l'IaaS

SaaS (Software as a Service), IaaS (Infrastructure as a Service), PaaS (Platform as a Service) sont trois concepts issus du cloud computing public. Comment s’y retrouver entre ces trois acronymes ? Galilée fait le point.

La notion « as a service » fait référence à un service externalisé chez un fournisseur, qui permet au client de se concentrer sur son cœur de métier.

Les trois concepts, à savoir IaaS, PaaS et SaaS, renvoient à trois niveaux d’externalisation différents de la prise en charge de l’infrastructure informatique. Ces trois services sont des services cloud pour entreprises.

Saas, PaaS, IaaS : quelles différences ?

Qu'est-ce que le SaaS ?

Dans le cas de plateformes SaaS, en tant que prestataire informatique, nous mettons à disposition de nos clients une application logicielle par l’intermédiaire d’un navigateur web. Par un abonnement mensuel, le client peut accéder aux services du logiciel. En SaaS, l’externalisation est globale : elle se fait tant au niveau de l’infrastructure que de l’application.

Aujourd’hui, vous utilisez déjà de nombreux logiciels en SaaS, sans forcément le savoir : les messageries de type Gmail, les logiciels de stockage comme Dropbox, les CRM (Customer Relationship Management) tels que Salesforce, etc. 

Les avantages du SaaS

  • L’ensemble du service est accessible depuis un navigateur ou parfois depuis un client lourd (1), sans aucune contrainte d’installation ou de déploiement des installations nécessaires à la mise en œuvre du service.
  • Accessibilité en mobilité sur de nombreux appareils : ordinateurs, smartphones et tablettes.
  • Tranquillité : l’éditeur s’occupe des mises à jour et correctifs.
  • Diminution des coûts : il n’y a pas d’achat de licence, ni de frais de maintenance. La consommation d’électricité est également moindre.
  • Maîtrise du budget avec un coût mensuel.
  • Flexibilité : pour ajouter ou supprimer un utilisateur.
  • Gain d’espace : pas de serveur à héberger.
  • Gain de temps : le déploiement d’une solution est très rapide.

Les inconvénients du SaaS

  • Niveau de contrôle réduit.
  • Performances parfois aléatoires lorsque le prestataire ne dispose pas d’une équipe pluridisciplinaire, compétente sur les applications et les infrastructures, mais aussi sur les usages métiers.

Qu'est-ce que le PaaS ?

En mode PaaS, l’externalisation se fait au niveau de l’infrastructure et des applications middlewares (2). La partie logiciel et stockage des données est gérée par le client en interne.

Votre fournisseur met à votre disposition l’ensemble de l’architecture d’exécution : serveurs, stockage, mémoire vive, bande passante, mais aussi l’ensemble des applications middleware comme le système d’exploitation (Windows, Linux..), les moteurs de bases de données (Oracle Database, Microsoft SQL Server, MySQL…) et le serveur web.

D'abord destiné aux développeurs et aux programmeurs, le PaaS leur permet de développer, d'exécuter et de gérer leurs propres logiciels, sans avoir à gérer et maintenir une infrastructure.

Comme elle réside dans un cloud, la solution PaaS s'avère également évolutive et facilite la migration de l'infrastructure.

Qu'est-ce que l'IaaS ?

Dans le cas de l’IaaS, seule l’infrastructure informatique est externalisée chez un prestataire cloud, qui fournit le réseau, les serveurs, la bande passante et les fonctions de virtualisation. Ces services sont facturés en fonction de l’utilisation. L’entreprise cliente reste responsable des solutions logicielles, du système d'exploitation ainsi que du stockage des données.

Les avantages de l'IaaS

  • Baisse des coûts d’infrastructures.
  • Gain d’espace.
  • Mise en place rapide.
  • Pas de maintenance à faire du datacenter.
  • Le client peut accéder à l'infrastructure et la contrôler via une API (Interface de programmation d'application) ou un tableau de bord.
  • Peu de frais.
  • Evolutif.
  • Flexible : le client peut acheter uniquement l’infrastructure dont il a besoin pendant une période donnée.

Les inconvénients de l'IaaS

  • Potentiels problèmes de sécurité chez le fournisseur.
  • Incertitude quant à la fiabilité du service et systèmes multi-clients où le fournisseur partage les ressources de l'infrastructure entre plusieurs clients.
  • Les services délivrés par le prestataire dans le cadre de l’IaaS sont moindres. Ce qui requiert alors de disposer en interne d’équipe dédiées et donc engendre des coûts supplémentaires. Moins il y a de service délivré par le prestataire, plus il sera nécessaire d’avoir des ressources en propre pour assurer la part de service habituellement prise en charge en SaaS, mais qui ne l’est pas dans l’IaaS.

Il existe d’autres types de cloud « as a service » comme le DaaS (Desktop as a Service) qui permet à l’utilisateur de profiter d’une infrastructure bureautique virtuelle ou le FaaS (Function as a Service), qui permet aux développeurs de créer, exécuter et gérer des paquets d'application en tant que fonctions, sans avoir à assurer la maintenance de leur propre infrastructure.

Et Galilée dans tout ça ?

Galilée déploie des plateformes cloud de production marketing qui facilitent la gestion et la diffusion de tous les contenus de marque et des informations produits destinés aux supports digitaux, print et packaging. 

Bâties autour d’un référentiel unique de MDM (Master Data Management) et d’une sélection de logiciels innovants leaders du marché, les plateformes Galilée sont conçues pour évoluer dans le temps et s’adapter aux organisations qui vendent en France et à l’international de larges gammes de produits en ligne et via des réseaux de magasins physiques.

Nos Plateformes de Production Marketing reposent notamment sur une infrastructure cloud appelée CPSM (Cloud Pro pour Services Marketing). Cette dernière a été conçue pour que votre plateforme cloud fonctionne de façon optimale. Il s’agit des serveurs (composants de calculs), du stockage et de la sécurité des données (firewall, audit log).

Nous faisons le choix du SaaS afin que nos clients soient totalement déchargés des problématiques informatiques. Nos solutions CPSM ont été construites et conçues sur mesure pour servir nos modules applicatifs (Pimcore, Magento, etc.) et répondre aux besoins actuels des entreprises. 

Notre mission : vous accompagner sur le long terme, gérer vos pics de charge, vous permettre une croissance durable et vous proposer une supervision avancée. ​​

(1) Client lourd : Un client lourd englobe toutes les applications que l’on installe sur chaque poste de travail des différents collaborateurs. Ces applications peuvent être liées à un serveur qui sauvegardera les données. Exemple : Word ou Excel.

(2) Application Middleware : Un middleware est un logiciel qui fournit aux applications des fonctionnalités et des services communs. La gestion des données, les services d'application, la messagerie, l'authentification et la gestion des API sont des services communément gérés par les solutions de middleware. 

Une question à propos d'infrastructure ? Notre équipe vous répond !

HAUT