Vidéo - Réussir la transformation digitale de sa production packaging : l'expérience de Fleury Michon !

Reussir la transformation digitale de sa production packaging_Galilee

Le rôle du packaging aujourd’hui s’entend comme une composante à part entière du matériel marketing d’une entreprise. 

N’oublions pas que le packaging est la première chose que le client voit de votre produit. Il doit répondre aux contraintes de tous les acteurs de la chaîne de distribution. Il doit aussi s’imprégner des tendances sociales et véhiculer des valeurs pour le consommateur.

​​Le packaging est le canal marketing impliquant le plus grand nombre de services au sein de l’entreprise et de types de données différentes pour produire un emballage : données juridiques, données marketing, données commerciales, données techniques, etc.  

Ce que vous allez apprendre dans cette vidéo :

  • Unboxing et contraintes environnementales : de nouveaux challenges pour les marques
  • Les problématiques des marques dans la production packaging
  • Les solutions adaptées pour y répondre
  • Les principales fonctionnalités requises pour une production packaging efficace
  • Des cas d’application concrets : agroalimentaire, pharmaceutique, équipements sportifs, industrie, etc.
  • Des bénéfices chiffrés

Visionnez la vidéo !

Les problématiques métiers des marques

1. Une grande quantité de références et de projets à mener simultanément

Les marques qui produisent du packaging, le plus souvent, disposent d’un grand nombre de références et d’emballages. Parmi nos clients les plus connus, c’est 700 packs chez Fleury Michon et plus de 30 000 packs chez Royal Canin par exemple ! 

Bon nombre de mesures et règles existent pour cadrer la production des emballages dans le domaine pharmaceutique comme chez URGO ou HRA Pharma : validations légales, relations avec les instances publiques, normes internationales qui diffèrent d’une frontière à une autre, la gestion des boîtes et des notices… Un vrai casse-tête !

Lorsqu’une marque dispose d’une gamme de produits large, cela induit inévitablement un grand nombre de projets menés simultanément pour produire une grande quantité de packs.

2. Agréger une diversité de contenus pour le packaging provenant de départements différents

Le packaging aide à développer la fidélité des clients mais doit surtout leur apporter une quantité d’informations obligatoires et essentielles.

La priorité est alors de réussir à identifier et agréger tous les contenus qui doivent être apposés sur le packaging en question. Zones géographiques, contenances, langues, conditionnements, règles métiers... 

Toutes ces données requises induisent une gestion de contenus très diversifiés comme : des traductions, des gabarits de documents, des recettes, des images, des textes marketing, des règles nutritionnelles, des consignes de consommation, des pictogrammes, etc.


Plusieurs services sont donc sollicités : juridique, marketing, technique, commerce, etc. Soit une large quantité d’acteurs impliqués dans la production packaging

De multiples acteurs aux rôles différents : approbation, relecture… Sans une plateforme de gestion des flux packaging, les marques s’appuient essentiellement sur des échanges via messagerie et sur des fichiers Excel, ce qui ne fait que complexifier les process. 

Une telle organisation peut impliquer des pertes d’informations et des risques d’erreurs.

Il devient alors essentiel de centraliser ses données utiles à la production packaging dans un DAM (Digital Asset Management).

3. Des processus de validation complexes

Sans véritable transformation digitale, les marques manquent de flexibilité et de maîtrise de leurs propres assets (fichiers natifs). 

Puisque de nombreux acteurs sont impliqués, internes comme externes (photographes, imprimeurs, photograveurs, studios graphiques, etc.) et que leurs rôles diffèrent, difficile de gérer cette population sans solution de gestion des flux packaging adéquate. 

Le processus de validation est un des éléments les plus importants dans la production du packaging. L’emballage va subir de nombreuses modifications tout au long de sa conception, avant d’être lancé en production. Les marques devront pouvoir avoir une traçabilité de ce qui est produit, devront pouvoir comparer plusieurs versions, les acteurs ayant chacun des modifications à y apporter. 

Mettre en place une solution web collaborative est essentiel pour effectuer la connexion automatique de toutes les parties prenantes liées à la création et la modification de ses emballages.

HAUT